sony

TROIS NOUVELLES FOCALES FIXES CHEZ SONY

27/07/2010 – La gamme Sony se renforce avec trois focales fixes. Deux en entrée de gamme (28 et 85 mm), une troisième plus prestigieuse siglée Zeiss, pour les amateurs de grand-angle lumineux : un Distagon 24 mm.

Si la gamme des objectifs en monture Alpha n’a pas encore l’ampleur de ce qu’offrent un Canon et un Nikon, elle s’agrandit constamment. Et de manière appréciable, car Sony n’a pas privilégié les zooms pour cette livraison, mais les focales fixes, répondant ainsi à une demande d’optiques souvent plus discrètes qu’un zoom à l’aspect agressif.
À tout seigneur, tout honneur. Surtout quand l’optique vaut 1 250 € (mi-octobre). Ce Distagon T* F2/24 mm lumineux est doté de la motorisation SSM (Super Sonic Motor) et d’une formule « apportant une qualité optique sans concession » indique la marque dans la fiche technique. Ce qu’il conviendra de vérifier quand Jean-Marie Sépulcre la fera passer sous les fourches caudines des mires DxO et de son regard affuté. En tout cas, voilà une optique prometteuse pour la photo de rue et le paysage une fois montée sur un plein format Sony.
Plus modestes en prix, le 35 mm (200 € à mi-octobre) et le 85 mm (250 € début septembre) semblent partager la même structure externe, ce qui explique des tarifs aussi bas. La motorisation est interne, de type SAM, et la stabilisation absente puisque tous les réflex Sony bénéficient d’emblée de cette technique. Même si elles se montent sur les réflex plein format, c’est sans doute le possesseur d’un réflex APS-C qui est principalement visé, pour des couvertures respectives, en équivalent 24 x 36, d’un 52,5 et 127,5 mm. On obtient alors une focale quasi standard pour l’un et un petit télé, apte à tirer le portrait à distance, pour l’autre. Deux heureux compléments du F2,8/30 mm Macro SAM.

 Distagon T* F2/24 mm ZA SSM

  Montures : Alpha
  Formule optique : 9 éléments (2 asphériques, 2 verres ED), 7 groupes
  Pare-soleil : oui
  Tropicalisation : -
  Motorisation : oui
  Stabilisation : -
  Ouverture minimale : F22
  Diaphragme : 9 lamelles
  Diamètre filtre : 72 cm
  Distance minimale de mise au point : 19 cm
  Dimensions (L x ø)  : 76 mm x 78 mm
  Poids : 555 g

 

 >> F2,8/85 mm SAM

» Montures : Alpha
» Formule optique : 5 éléments, 4 groupes
» Pare-soleil : oui
» Tropicalisation : -
» Motorisation : oui
» Stabilisation : -
» Ouverture minimale : F22
» Diaphragme : 7 lamelles
» Diamètre filtre : 55 mm
» Distance minimale de mise au point : 60 cm
» Dimensions (L x ø) : 52 mm x 70 mm
» Poids : 175 g

 >> F1,8/35 mm SAM

» Montures : Alpha
» Formule optique : 6 éléments, 5 groupes
» Pare-soleil : oui
» Tropicalisation : -
» Motorisation : oui
» Stabilisation : -
» Ouverture minimale : F22
» Diaphragme : 7 lamelles
» Diamètre filtre : 55 mm
» Distance minimale de mise au point : 23 cm
» Dimensions (L x ø) : 52 mm x 70 mm
» Poids : 170 g

SONY ALPHA-560, LA VIDÉO SUR UN REFLEX SONY !

24/08/2010 – En remplacement des A500 et A550, le Sony Alpha-560 se distingue par un nouveau module autofocus et un capteur Cmos Exmor APS HD, capable d’enregistrer des vidéos en 1080i. Sa présentation s’accompagne de celle d’un Alpha-580, dont la commercialisation n’est pas prévue en France.
La société nipponne avait jusqu’à présent résisté aux pressions du marché, prétextant qu’elle n’équiperait sa gamme reflex Alpha de la vidéo, qu’une fois qu’elle serait vraiment exploitable, grâce à un autofocus performant. Les enjeux économiques auront eu raison des idéaux de la marque, car si l’Alpha-560 est bien équipé d’un mode de capture vidéo, ce dernier est exempt de mise au point automatique. La mise au point par détection de contraste sur le capteur n’étant, aux yeux de Sony, pas satisfaisante, le fabricant a tout simplement décidé de n’autoriser qu’une mise au point totalement manuelle en vidéo.
L’Alpha-560 propose trois formats de capture vidéo : un mode de compression AVCHD pour le 1080i, ainsi que deux modes au format MP4, l’un en VGA et l’autre en 1 440 x 1 080 pixels. L’enregistrement est limité à 29 minutes et la prise de son s’effectue en stéréo grâce à un micro intégré. L’appareil est équipé d’un système de stabilisation mécanique du capteur, actif également en vidéo. À l’usage, il entraîne cependant un échauffement du capteur, et donc une montée du bruit, qui limite son utilisation à de courtes périodes.

 - AUTOFOCUS 15 POINTS

En plus du mode Vidéo, le Sony Alpha-560 inaugure un module autofocus, qui fait croître de 9 à 15 le nombre de points de contrôle. En visée optique, la mise au point automatique s’effectue sur onze collimateurs, secondés de quatre points d’assistance. Trois de ces collimateurs, situés sur une verticale au centre du viseur, sont des capteurs en croix, plus sensibles et plus précis. L’A560 possède également le mode Quick AF en LiveView, piloté par un second capteur, situé dans le viseur et qui couvre 90% du champ de prise de vue. En mode LiveView la mise au point pourra alors être réalisée au choix sur 15 points de contrôle.

 - QUELQUES CHANGEMENTS ERGONOMIQUES

Outre deux nouveaux capteurs Exmor et un nouveau module autofocus, l’A560 présente quelques innovations ergonomiques. Bien que le châssis soit identique à celui des modèles précédents, Sony a placé un bouton d’accès rapide à la vidéo sous le pouce droit. On trouve également des touches d’accès rapide Drive et Iso derrière le déclencheur et la molette de sélection des menus n’affiche plus les différents modes scènes, désormais tous regroupés derrière le sigle SCN. À l’aide de ce sélecteur, les utilisateurs pourront désormais choisir entre le mode Auto, les modes PASM, le mode Panoramique, le mode SCN et le mode sans flash. Comme sur les NEX-3 et NEX-5, l’A560 peut réaliser des panoramas 2D et 3D par défilement. La cadence de prise de vue s’élève à 7 im/s et la plage de sensibilité débute à 100 Iso avec un maximum inchangé à 12 800 Iso. L’enregistrement s’effectue sur carte Memory Stick ou SD/SDHC. Malheureusement, il n’est toujours pas possible de paramétrer l’enregistrement en copie sur les deux cartes ou en débordement de l’une sur l’autre. La sélection s’effectue comme auparavant grâce à un loquet placé à côté des logements pour cartes mémoires.

 - REMANIEMENT DE GAMME

Le Sony Alpha-560 devrait être commercialisé à la mi-septembre, au tarif de 650 € boîtier nu. Il sera également proposé en kit avec le 18-55mm à 750 € ou encore en double kit avec les 18-55 mm et 55-200 mm à 950 €. L’Alpha-580, qui présente les mêmes caractéristiques, mais avec 16 Mpxl, verra le jour dans d’autres pays, pour 150 € de plus environ.Sony profite de l’occasion pour effectuer un remaniement de sa gamme de reflex Alpha. La commercialisation des Alpha-380 et 500 s’est achevée durant l’été, et sera suivie de l’arrêt des Alpha-230, 330 et 550 dès la mi-septembre. L’offre du fabricant nippon se simplifie et monte légèrement en gamme. Le nouvel Alpha-560 se place au dessus des Alpha-290 et Alpha-450, vendus respectivement 450 € et 650 € en kit, et en dessous des Alpha-850 et Alpha-900 dont les prix s’élèvent à 2 000 € et 2 500 € boîtiers nus.

 ~~ SONY ALPHA-560 ~~

Fiche technique

- Capteur : Cmos Exmor APS-C 23,4 x 15,6 mm 14,2 Mpxl
- Format : 3/2
- Protection du boîtier : pas de renforts particuliers
- Stabilisateur : par déplacement du capteur
- Antipoussière : Oui
- Définition : [3/2] 4 592 x 3 056 pixels , [16/9] 4 592 x 2 576 pixels
- Vidéo : 1080i (AVCHD)
- Sensibilités : Auto, 100 - 12 800 Iso
- Formats de fichiers : Jpeg Fine ou Standard, Raw, Raw + Jpeg
- Monture : Alpha, compatible Minolta A ?
- Coefficient multiplicateur : 1,5x
- Mise au point auto. : Détection de phase TTL
- Zones de mise au point : 15 points (11 collimateurs, dont 3 en croix, plus 4 points d’assistance en visée optique et 15 points de contrôle en Live View)
- Mise au point : AF ponctuel, AF avec suivi du sujet, Auto
- Modes d’exposition : Auto, Auto flash coupé, PASM, modes Scènes (8)
- Mesure de l’exposition : TTL – 40 zones en nid d’abeille
- Type de mesure : Multizone, pondération centrale, ponctuel
- Compensation d’exposition : +/- 2 IL par 1/3 IL
- Bracketing d’exposition : 3 vues, par 1/3 ou 2/3 IL
- Vitesses : 1/4000 à 30 sec, pose B
- Vitesse de synchro X : 1/160s
- Rafale : 5 im/s (viseur), 3 im/s (Live View) et 7 im/s (exposition et mise au point bloquée sur la 1ère vue)
- Retardateur : 2, 5 ou 10 s
- Balance des blancs : Automatique, Lumière du jour, Ombre, Nuage, Incandescent, Fluo, Flash, Température de couleur manuelle avec filtre de couleur, mesurée
- Réglages divers : AutoHDR, Panorama 2D, Panorama 3D
- Prise flash : Griffe
- Contrôle du flash : ADI, Pre flash TTL
- Flash intégré : NG 12, contrôleur flashs distants ?
- Compensation d’exposition au flash : +/- 2 IL (par 1/3 IL)
- Visée : Reflex optique (champ de visée 95 %, grossissement 0,8x, dégagement oculaire 19 mm)
- Moniteur : LCD TFT 3 pouces, 921 kpts, orientable verticalement
- Écran LCD de contrôle : non
- Mode LiveView : visée directe avec Autofocus Quick AF (capteur CCD AF secondaire 15 points), détection des visages et des sourires
- Modes d’affichage : grille, agrandissement 7x et 14x, ajustement temps réel
- Stockage : MS Pro et SD/SDHC
- Interfaces : Hi-Speed USB, mini HDMI type C, télécommande et mini jack micro
- Logiciels : Picture Motion Browser 5.3
- Accessoires fournis : Accus et chargeur, bandoulière, câble USB
- Alimentation : Accu NP-FM500H Li-Ion 7,2 V, 1 650 mA/h
- Autonomie : 1 050 vues en visée optique et 560 vues en Live View
- Dimensions : 137 x 104 x 84 mm
- Poids : 599 g






UN NOUVEAU REFLEX CHEZ SONY

Avec le fraîchement annoncé Alpha 290, Sony s'emploie à étoffer l'entrée de sa gamme reflex. 

Adressé aux primo-utilisateurs de reflex, ce modèle met l'accent sur la simplicité d'utilisation. Ce qui ne veut pas dire qu'il est dépourvu de technologies avancées. On découvre en l'occurrence un capteur CCD 14 Mpix, bénéficiant d'une stabilisation, un point plutôt rare pour de l'entrée de gamme !
Sony a par ailleurs élaboré un nouveau grip, pour favoriser une prise en main plus confortable, et a revu l'agencement des commandes, pour le moins éparses, sur le boîtier.

 

 

On appréciera notamment le fait que l'affichage bascule en mode portrait quand on photographie à la verticale.

Le a290 dispose d'un écran 2,7 pouces 230 000 pixels et d'un viseur de type pentamiroir, avec une couverture de 95 % et un grossissement de 0,83x. Pas de LiveView, ni de vidéo en revanche pour l'a290 (bien qu'il dispose d'une sortie HDMI), et une rafale limitée à 2,5 im/s... Il est disponible depuis juillet 2010, à 450 € avec objectif 18-55 mm (ou 650 € avec 18-55 mm et 55-200 mm).

 

 

Voici quelques spécifications supplémentaires :

- Sensibilité de 100 à 3 200 ISO
- Obturateur de 1/4 000 à 30 s
- Système anti-poussière Sensor Shake
- Nombre guide de 10 à 100 ISO
- Autofocus 9 points
- Dimensions 128,1 x 97,1 x 83,5 mm
- Poids 456 g (sans batterie)

3 NOUVEAUX OBJECTIFS POUR SONY

Sony n’a pas attendu la Photokina pour annoncer un lot de nouvelles optiques pour la série des reflex numériques Alpha.

Le Distagon T* 24mm f/2 ZA SSM (SAL24F20Z) vient en complément des belles optiques Carl Zeiss à grande ouverture déjà existantes (en particulier, Planar (SAL85F14Z) et Sonnar (SAL135F18Z)). Le prix devrait être élevé mais en rapport avec les exigences des photographes expérimentés.

Le DT 35mm f/1.8 SAM (SAL35F18) est très spécifique mais son ouverture max super-large viendra à un prix raisonnable (pas de motorisation SSM, mais simplement SAM).

Le 85mm f/2.8 SAM (SAL85F28) devrait bien se vendre auprès des photographes de portrait. Compact et léger (175g).

Test Sony Alpha 450

Le Sony Alpha 450 s'intègre sur un segment assez inédit : le reflex expert d'entrée de gamme, ou amateur allégé. Alors que l'Alpha 550 attaque frontalement des ténors comme EOS 550D et D5000, le 450 se différencie en apportant autant ou presque pour moins cher.

L'appareil est à la hauteur des exigeances sur segment : il est confortable, efficace et performant, avec un autofocus rapide et une rafale à près de 5 images par seconde ("boostable" à 7 im/s si vous pouvez vous passer d'autofocus continu et de correction d'exposition pendant la série, des caractéristiques jusqu'alors réservées aux appareils du segment supérieur.

En revanche, pour proposer une alternative "low-cost" à ceux qui veulent ces performances sans l'investissement d'un boîtier amateur, il fait l'impasse sur la visée sur écran : celle-ci n'est possible qu'en mise au point manuelle (l'AF est disponible, mais provoque le retour en mode reflex et la perte du "live view" pendant une seconde), et la qualité de l'écran la rend beaucoup moins confortable que sur les concurrents : certains sont mieux définis (Canon), d'autres sont orientables (Nikon, Olympus), et l'Alpha 550 cumule les deux.

La construction de l'Alpha 450 est également un léger ton en-dessous de modèles analogues. Il a parfaitement résisté à trois jours de terrain avec neige, bruine et projections variées, et il n'est pas certain qu'il soit moins fiable que d'autres reflex ; mais la sensation perçue est moins rassurante que sur un D5000 ou un E-620 par exemple.

L'ergonomie est plutôt réussie et assez didactique, même si l'on peut regretter le manque d'accès directs et le découpage en deux colonnes du menu rapide, qui complique parfois la tâche lorsque l'on doit modifier plusieurs réglages (vais-je vers le réglage de l'autre colonne ou vers la valeur suivante du réglage courant ?).

Le viseur n'est pas vraiment le point fort de l'Alpha 450 : il est clair et sa taille est correcte, mais le manque de dégagement oculaire impose de plaquer l'œil à l'œilleton pour voir l'ensemble du champ. On note la gravure assez fine du verre, agréable en pleine lumière mais qui devient presque invisible de nuit : c'est généralement la tache rouge du collimateur actif qui vous permettra de viser.

La qualité d'image est dans les standards des récents CMOS. Sans atteindre les sommets obtenus par Nikon et Pentax sur le 12 Mpx, le capteur 14 Mpx et le traitement d'image identiques à l'Alpha 550 donnent d'excellents résultats jusqu'à 1600 ISO en Jpeg.

L'absence de mode vidéo peut être retenue contre l'ensemble de la gamme Sony — on peut supposer que le constructeur n'est pas pressé de concurrencer sa propre gamme de caméscopes. Ce n'est pas forcément très grave, aucun reflex n'ayant pour l'heure proposé de mode vidéo vraiment convaincant, mais cela peut gêner certains utilisateurs.

Globalement, pour qui ne cherche pas à viser sur l'écran arrière ou à tourner des films, l'Alpha 450 est donc une excellente option.

Qualité de fabrication : 7/10
Confort d'utilisation : 8/10
Vitesse : 8/10
Caractéristiques : 7/10
Qualité des images : 9/10


TEST SUR TERRAIN


il y a un an, nous avions emprunté un exemplaire du tout nouveau reflex expert Olympus E-30. Nous l'avions emmené dans le froid et la neige pour nous faire une idée de son potentiel sur un sujet sportif : le rallye Monte-Carlo.

Les retours des lecteurs avaient été plutôt positifs et l'expérience avait attiré l'attention de certains constructeurs d'appareils photo. Sony, seul ayant présenté un reflex récemment, nous a fort volontiers prêté un Alpha 450 tout neuf, et l'a accompagné non seulement de ses objectifs de kits (18-55 mm f/3,5-5,6 et 55-200 mm f/4-5,6), mais également d'un 50 mm f/1,4, d'un 70-300 mm f/4-5,6 SSM et d'un flash F58AM.

Nous voilà donc partis vers le Sud pour, de nouveau, suivre le plus ancien et, peut-être, le plus prestigieux des rallyes : le Monte-Carlo, manche inaugurale du Championnat intercontinental des rallyes (IRC).

L'Alpha 450 reprend pour l'essentiel l'électronique de l'Alpha 550, haut de gamme amateur de la marque en attendant un éventuel remplaçant de l'Alpha 700. On retrouve donc un capteur 14 Mpx et une rafale "boost" à 7 images par seconde, mise au point et exposition bloquées, en sus de la rafale normale à 5 im/s. En revanche, exit le capteur secondaire du viseur, donc la visée sur écran avec autofocus rapide qui est la marque de fabrique de Sony sur les séries 300 et 500. N'étant plus vraiment utilisé pour viser (le mode Live View sur le capteur principal est dépourvu d'autofocus), l'écran est un peu le parent pauvre de ce modèle : il est fixe et peu défini.

Passons maintenant aux choses sérieuses : cet Alpha 450, il donne quoi sur le terrain ? Direction le col de l'Écharrasson, dans le Vercors. Garé peu avant le croisement de Lente, d'où sera donné le départ du prologue, deux kilomètres de marche nous permettent de nous placer.

Traditionnellement, le Monte-Carlo est un rallye très populaire, qui draine des foules françaises et italiennes en masse. Cependant, ce sont... les Tchèques qui nous gratifient de plus beau rassemblement : feux de camp (une vieille habitude du Monte-Carlo, surtout lorsqu'il est enneigé et que la température est proche du gel), tags dans la neige pour leur griffe nationale (Škoda est l'une des principales marques engagées dans le championnat IRC), drapeaux nationaux et encouragements vivaces pour leurs pilotes.

On note que malgré la neige, l'exposition de l'Alpha 450 est raisonnable : il n'a pas tout bouché pour griser la neige comme certains ont parfois tendance à le faire. Les contrastes sont modérés et l'image peu accentuée, même en Jpeg : l'Alpha 450 est moins "grand public" que les modèles d'entrée de gamme, ce qui correspond assez bien à son positionnement.

Le 18-55 mm est ici utilisé à sa plus courte focale et à une ouverture a priori favorable : f/8. La précision est à peine correcte au centre, mais c'est peut-être l'autofocus multizone qui est à blâmer : il a plusieurs fois fait des choix discutables, et nous avons rapidement choisi le seul collimateur central — ce n'est pas une spécificité Sony, ceci dit... Dans les bords, on note des aberrations chromatiques : bien visibles à 100%, elles seront discrètes mais discernables sur un tirage 20x30 cm.

Nous nous plaçons sur un talus, à l'extérieur d'un virage se resserrant brutalement que vous avez déjà vu dans ces pages — il s'agit de celui où s'était "tankée" une Mercedes lors du Monte-Carlo historique de l'an passé. Notez que certains spectateurs sont venus en raquettes : le secteur est quadrillé d'itinéraires de randonnée, la station de ski de fond de Fond d'Urle étant à quelques kilomètres, et c'est un bon moyen de se rendre sur la "spéciale" — la partie chronométrée sur route fermée où se fait le classement d'un rallye.

La balance des blancs automatique s'accorde à la température : elle est très froide. De deux choses l'une : soit elle a été influencée par le jaune-orangé du feu au centre de l'image, soit elle a tendance à sous-corriger les dominantes bleutées. Le reste de la série laisse penser que Sony a choisi une approche assez conservatrice dans ce réglage, ne visant pas la neutralité : ceux qui cherchent une balance des blancs parfaitement équilibrée gagneront à passer par les pré-réglages, voire les réglages manuels.

La nuit tombant vite (le passage est programmé une heure plus tard que l'an passé), il est temps de sortir le flash, un F58AM.

Le passage des Magalhães, sur Peugeot 207, est l'occasion de tester le mode rafale... du flash. Impressionnant : si les deux premières photos sont espacées d'une bonne seconde, les cinq suivantes sont prises en continu. Le flash a donc envoyé quatre éclairs, assez puissantes pour éclairer la voiture, en moins d'une seconde avant de s'avouer vaincu !

L'autofocus de l'Alpha 450 s'est également comporté correctement étant données les conditions lumineuses : il n'a décroché qu'au quatrième déclenchement. La motorisation du 18-55 mm s'est également révélée suffisante, sur un passage il est vrai assez lent — sous une fine couche de neige, c'est dans la glace que les pneus cloutés doivent accrocher.

Deux cents mètres plus bas, des hurlements hystériques en tchèque annoncent une Škoda. Gagné : Nicolas Vouilloz, ancien vététiste et champion IRC en 2008, et son copilote Veillas arrivent. Il y a quelqu'un dans le champ, donc je mets une photo (recadrée) de la voiture suivante, identique, pilotée par Hänninen et Markkula.

On note la parfaite exposition au flash : rien de brûlé sur la voiture, les détails bien visibles et une colorimétrie fidèle, quoique peu éclatante — le vert des Škoda est particulièrement "pétant" au soleil.

On note aussi que si l'éclair de flash a figé ce qui autrement serait noir, au point que les clous des pneus sont visibles sur la version pleine taille, la vitesse limitée à 1/60è (choix étonnant de l'appareil, alors que la synchro flash monte au 1/160è et qu'il est configuré en flash normal) laisse bien voir le mouvement dans la zone éclairée par les phares de la voiture. Dans cette situation, l'effet obtenu est un peu étrange...

Sur le passage tout en travers de Kopecký et Starý, en revanche, cela souligne efficacement le mouvement latéral de la voiture.

Bien entendu, avec 270 chevaux environ, une voiture en travers pleins gaz soulève la neige à une belle hauteur. L'autofocus en a d'ailleurs perdu son latin : le point est grosso modo au niveau des rochers à gauche, dix mètres derrière la voiture. On ne lui en tiendra pas rigueur : aucun des appareils auxquels nous avons fait subir ce test (K10D, E-30 ou désormais Alpha 450) ne s'en est sorti correctement.

Régional de l'étape (il est né à Die, à 40 km du col de l'Écharrasson), Bouffier, associé à Panseri, finit à la neuvième position de cette mise en bouche. Il est également le premier conduisant une groupe N "normale". Rappelons que les Super 2000, voitures profondément modifiées pour améliorer les performances, ont été arbitrairement mélangées avec le groupe N, qui regroupait les voitures de série : les pilotes de voitures groupe N de base n'ont plus guère de chances de bien figurer, et ce n'est qu'à la dix-septième place qu'on trouve la deuxième "vraie" groupe N.

Il est temps de tester le matériel dans des fonctions un peu plus exotiques. L'Alpha 450 est capable de piloter le F58AM à distance, par l'intermédiaire du flash intégré. La manipulation est d'une simplicité enfantine : lorsque les deux sont connectés, il suffit de passer le mode flash de l'appareil sur "sans fil". Le F58AM bascule automatiquement dans le même mode et les deux se mettent d'accord sur un canal de communication, sans intervention de l'utilisateur. Il n'y a plus qu'à détacher le flash de la griffe et à le placer où on le souhaite.

Vous pouvez alors, pour vérifier que tout fonctionne, photographier votre propre flash et son éclair. Cette installation permet de réaliser des photos avec un éclairage différent, moins direct.

Ainsi, l'ombre de la Clio de Kubica (pilote de Formule 1 dans la vie quotidienne, qui se détend parfois en rallye) et Gerber est étendue, bien visible, et le dessus de la voiture est noyé dans l'ombre.

On peut aussi jouer à vérifier que l'autofocus devient fou lorsqu'il reçoit une lumière vive de face — une rampe de phares longue portée bien alignée, ça marche à tous les coups avec tous les appareils. Néanmoins, à l'instant où la voiture sort du virage, l'Alpha 450 arrive une fois à accrocher les arbres pour fournir cette étonnante image de "flare derrière les branches".

Un long intervalle sans passage de voitures (la course a été interrompue, nous y reviendrons) est l'occasion de tenter quelques photos d'ambiance. Ici, le feu continue à descendre petit à petit dans la neige, au fond, les supporters tchèques éclairent la route ... Ici, la balance des blancs rend assez bien la chaleur du foyer, sans verser dans la caricature. Le capteur a un peu de mal à encaisser l'écart de luminosité entre le feu et les branches à contre-jour : une trace de franges colorées est visible à 100 % — mais ne gênera pas sur un tirage.

Enfin, les derniers concurrents arrivent, à l'instar du couple Dumas. Cependant, ayant été bloqués par la neutralisation, ils ne seront pas chronométrés et peuvent rouler sans gants ni casques : ils sont en "liaison", terme qui désigne normalement les trajets en route ouverte (dans la circulation normale) entre deux "spéciales" chronométrées, et qui est également employé pour indiquer des concurrents qui ne doivent que rallier l'arrivée dans le délai imparti, sans que cela compte pour la compétition. Ils reçoivent dans ce cas un temps forfaitaire (8 min 56 s en l'occurrence) pour ne pas trop fausser le classement.

Pourquoi cette interruption ? Et bien, comme disent les Anglais, motor racing is dangerous. Il est rare qu'une spéciale se déroule sans incident pour tous les concurrents, surtout dans ces conditions délicates. En redescendant pour rejoindre notre véhicule, nous aurons le fin mot de l'histoire :

Daniel Cambon, pilote amateur, avait arrêté de fumer depuis deux ans. Mais une cigarette et une main compatissante ne sont pas de trop pour l'empêcher de se maudire en boucle...

Surpris par un précédent concurrent accidenté, il a escaladé le rocher à gauche. "Si j'avais juste levé le pied en douceur, je passais à côté, mais j'ai eu un réflexe idiot : j'ai freiné trop fort, les roues avant se sont bloquées..."

Résultat : un demi-train avant arraché, une grosse frayeur pour sa navigatrice Valérie Anthérieu ("on est montés, j'ai cru qu'on passait sur le toit") mais, finalement, pas un bobo.

Plus de peur que de mal aussi pour ceux qui les ont surpris : Banks et O'connor, dont la Subaru a, elle, fini sur le dos.

Si le rallye est une des disciplines les plus accidentogènes en sport automobile, terrain varié et imprévisible oblige, les accidents graves demeurent rarissimes et touchent le plus souvent des spectateurs mal placés, voire circulant à pieds sur la spéciale. Nous reviendrons dans notre prochaine brève sur les mesures de sécurité concernant les véhicules.

À la fin de cette première journée, que retenir de notre expérience ?

L'Alpha 450 s'est révélé conforme à la plupart des reflex que nous avons pu essayer dans ces situations : sur le moment, il fait pester parce qu'on remarque les moments où l'autofocus décroche, mais en triant les images on se rend compte que le taux de "réussite" — sur le plan strictement technique, s'entend — est relativement élevé pour des conditions aussi délicates.

Le F58AM, pour sa part, provoquera un véritable coup de foudre. Puissance, précision du dosage, rapidité de rechargement — au point, sur des déclenchements n'utilisant pas toute la puissance il est vrai, de pouvoir suivre la rafale de l'appareil sur quatre ou cinq images — et simplicité d'emploi, il a tout pour lui. L'articulation inhabituelle de son corps permet même de transformer la partie basse en pied de fortune pour le poser à même le sol : il reste équilibré dans cette position !

Prochaine étape : le sud de l'Ardèche, à Antraigues-sur-Volane et Vals-les-Bains. Un temps gris, des routes déneigées, mais on vous emmènera sur un terrain souvent oublié : le rallye, ce n'est pas qu'une affaire de "spéciales" chronométrées.



Sources : http://www.focus-numerique.com/articles/boitiers-reflex-compacts-bridges-moyen-format.html

TAMRON 28-300mm 3,5-6,3 XR Di Macro Sony Alpha

Le plus compact et le plus léger du monde, le nouveau zoom Tamron 28-300mm est à présent aux normes Di, il est ainsi l’objectif idéal pour être utilisé sur un reflex numérique ou argentique. Ce zoom utilise la technologie XR qui permet à l’optique de ne peser que 420g et de ne mesurer que 83.7mm. Ce zoom fournit un rendu de couleur, un contraste et une correction de la distorsion incomparable grâce à sa conception savante qui comprend des lentilles LD, AD et asphérique. La mise au point minimale est de seulement 49cm sur la totalité de la variation procurant un authentique rapport macro de 1 / 2,9 à 300mm.

Prix à titre indicatif : 339€ sur Digit-photos

Flash Annulaire Macro Digital D140 AF-C pour SONY

BILORA Flash Annulaire Macro Digital D140 AF-C pour SONY

 Nombre de guide : 14 à 100 ISO et 35 mm
 TTL de 0.9 à 7 m en Ouverture de 2
 Durée du Flash : 1/700 eme de seconde à pleine puissance
 Nombre de Flash : environ 300 (Piles Alcalines) environ 200 (Ni-Mh)
 Température des couleurs : 5600 °
 Compatibilité Objectif : S'adapte sur un objectif ayant un filtre de 52 mm
 - Adaptateur fourni avec pour montage sur filtres de 55, 58, 62, 67
 Alimentation : 4 Piles AA (non fournies)
 Dimensions : "Flash" (Sabot): 67 / 145 / 50mm
 - Anneau réflecteur: 95 / 115 / 28mm
 Poids : 250g sans les piles

macro-flash-billora

Prix approximatif uniquement à titre indicatif :  129€

Boitier Sony Alpha 900

Capteur CMOS Full Frame haute résolution 35 mm de 24,6 mégapixels effectifs doté de la technologie Exmor™ avec conversion A/N et double réduction du bruit intégrées pour des images parfaites, avec un niveau de détail exceptionnel
Viseur optique cinq prismes ultralumineux avec 100 % de couverture du champ de vision
Le processeur d'image BIONZ double utilise les performances du capteur Full Frame de 24,6 mégapixels effectifs pour offrir des performances d'imagerie inégalées
La stabilisation de l'image optique Super SteadyShot intégrée offre une grande stabilité (2,5 à 3,5 étapes) avec les montures d'objectif de type a ou Konica Minolta de type A
Prise de vue en continu 5 images/s avec une pleine résolution de 24,6 mégapixels
Ecran LCD Xtra Fine 3" de qualité photo (résolution par point de 921 K) pour une évaluation optimale des prises de vue
Mise au point automatique rapide et ultra précise de 9 points à croix centrale avec 10 points d'assistance pour la mise au point et capteur de type F2.8
Boîtier en magnésium renforcé avec châssis en alliage d'aluminium et commandes protégées contre la poussière et l'humidité
Haute sensibilité jusqu'à ISO6400 (en gamme ISO étendue) avec réduction du bruit ISO maximale pour des photos nettes dans des conditions de faible luminosité
Ecran supplémentaire sur le dessus
L'optimisateur de gamme D offre une exposition équilibrée et naturelle alliant les ombres riches à une belle luminosité en particulier dans les conditions de contre-jour
Affichage Quick Navi pour un accès rapide et simple aux réglages de l'appareil
La prévisualisation intelligente reflète immédiatement les ajustements effectués au niveau des réglages
La batterie InfoLITHIUM haute capacité permet jusqu'à 880 prises de vue (avec viseur optique) avec indication du % de charge restante (mesure CIPA)
Le double système anti-poussière protège le capteur lors des changements d'objectif
Ecrans de mise au point de haute qualité remplaçables par l'utilisateur (en option) disponibles en type L (modèle grille) et en type M (verre dépoli sphérique de type Acute Matte)
Sortie HDMI™ pour l'affichage sur écran HD Ready et mode HD Photo TV pour optimiser l'affichage des images Full HD sur les téléviseurs BRAVIA compatibles 

Boitier Sony Alpha 900

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nombre d'avancées continues
JPEG (format d'image M, fine) : 105 images, RAW : 12 images, RAW+JPEG : 10 images
Support d'enregistrement
CompactFlash™ type I / II / emplacement MicroDrive. Memory Stick™ Duo / MS Pro Duo™ et MS-PRO HG Duo
Format d'enregistrement
Sélection Jpeg, RAW, RAW+JPEG, 16/9


RAW (pixels)
6 048 x 4 032
Format d'image L - JPEG (pixels)
6 048 x 4 032 (24 M)
Format d'image M (pixels)
4 400 x 2 936 (13 M)
Format d'image S (pixels)
3 024 x 2 016 (6,1 M)
Qualité de l'image fixe
RAW, cRAW, RAW+JPEG, cRAW+JPEG, Extra fine (JPEG), Fine (JPEG), Standard (JPEG)

 

Prix relevé au 11/06/2010 sur Digit-photo : (uniquement à titre indicatif) : 2189€

Boitier Sony Alpha 850

# Capteur CMOS plein format haute résolution 35 mm de 24,6 mégapixels effectifs doté de la technologie Exmor™ avec conversion A/N et double réduction du bruit intégrées pour des images parfaites, avec un niveau de détail exceptionnel
# Viseur optique cinq prismes ultralumineux avec 98 % de couverture du champ de vision
# Le processeur d'image BIONZ double utilise les performances du capteur plein format de 24,6 mégapixels effectifs pour offrir des performances d'imagerie inégalées
# La stabilisation de l'image optique SteadyShot INSIDE offre une grande stabilité (2,5 à 4 étapes) avec les montures d'objectif de type a ou Konica Minolta de type A
# Prise de vue en continu 3 images/s avec une pleine résolution de 24,6 mégapixels
# Ecran LCD Xtra Fine 3" de qualité photo (résolution par point de 921 K) pour une évaluation optimale des prises de vue
# Mise au point automatique rapide et ultra précise de 9 points à double croix centrale avec 10 points d'assistance pour la mise au point et capteur de type F2,8
# Boîtier en magnésium renforcé avec châssis en alliage d'aluminium et commandes protégées contre la poussière et l'humidité
# Haute sensibilité jusqu'à ISO6 400 (en gamme ISO étendue) avec réduction du bruit ISO optimale pour des photos plus nettes dans des conditions de faible luminosité
# Ecran secondaire de contrôle des réglages
# L'optimisateur de plage dynamique amélioré offre une exposition équilibrée et naturelle alliant les ombres riches à une belle luminosité en particulier dans les conditions de contre-jour
# Affichage Quick Navi pour un accès rapide et simple aux réglages de l'appareil
# La prévisualisation intelligente reflète immédiatement les ajustements effectués au niveau des réglages sur l'écran LCD avant la prise de vue
# 13 styles créatifs sélectionnables pour des options de finition d'imagerie polyvalentes, quelle que soit la situation de prise de vue. De plus, elles sont personnalisables pour un plus grand contrôle créatif
# La batterie InfoLITHIUM haute capacité permet jusqu'à 880 prises de vue (avec viseur optique) avec indication du % de charge restante (mesure CIPA)
# Le double système anti-poussière protège le capteur lors des changements d'objectif
# Ecrans de mise au point de haute qualité remplaçables par l'utilisateur (en option) disponibles en type L (modèle grille) et en type M (verre dépoli sphérique de type Acute Matte)
# Sortie HDMI™ pour l'affichage sur écran HD Ready et mode PhotoTV HD pour optimiser l'affichage des images Full HD sur les téléviseurs BRAVIA compatibles
# Fourni avec les logiciels PC Image Data Converter SR, image Data Lightbox SR et Remote Camera Control : comprend également le logiciel Picture Motion Browser pour une gestion des images et un partage en ligne facilités

Boitier Sony a850

- FICHE TECHNIQUE COMPLÈTE

 Capteur : Cmos 35,9 x 24 mm 25,7 Mpxl 
 Format : 3/2, compatible 16/9 
 Protection du boîtier : Antipoussière, antiruisselement 
 Stabilisateur : Oui (capteur) 
 Antipoussière : Oui (via le stabilisateur) 
 Pixels utilisés : 24,6 Mpxl 
 Définition : [3:2] 6 048 x 4 032, 4 400 x 2 936, 3 024 x 2 016 pixels [16:9] 6 048 x 3 408, 4 400 x 2 472, 3 024 x 1 704 pixels 
 Vidéo : - 
 Sensibilité : Auto, 100-6 400 Iso 
 Bracketing sensibilité : - 
 Formats de fichiers : Jpeg, Raw, cRaw, Raw + Jpeg 
 Espace de couleurs : sRGB, Adobe RGB 
 Monture : Alpha, compatible Minolta A 
 Coefficient multiplicateur : - 
 Mise au point auto. : Détection de phase TTL 
 Zones de mise au point : 9 (détection auto ou manuelle) ou 1 
 Illuminateur AF : Oui (Led ) 
 Mise au point  : Automatique au déclenchement, automatique continue, automatique prédictive avec suivi, manuelle 
 Mode d’exposition : Programmé avec décalage, priorité vitesse, priorité diaphragme, manuel 
 Mesure de l’exposition : TTL 
 Plage d’exposition : 0-20 IL (2-20 IL en ponctuel) 
 Type de mesure : Évaluative multizone (40), pondérée centrale, ponctuelle 
 Histogramme : Consultation 
 Compensation d’exposition : +/-3 IL par 1/3 ou 1/2 IL 
 Bracketing d’exposition : 3/5 im. par 1/3, 1/2 ou 2/3 IL 
 Vitesse : 1/8 000 à 30 s 
 Vitesse de synchro X : 1/250 s (1/200 s avec stabilisateur ) 
 Rafale : 3 im/s (34 Jpeg extra fin, 16 Raw, 18 cRaw) 
 Retardateur : 2, 5 ou 10 s 
 Balance des blancs : Auto, préréglée (6), manuelle (3), 2 500 à 9 900 °K avec compensation vert/magenta 
 Bracketing balance des blancs  : Oui 
 Réglages divers : D-Range Optimizer, Modes créatifs 
 Prise flash : Griffe 
 Contrôle du flash : ADI 
 Flash intégré : - 
 Compensation d’exposition au flash : - 
 Commentaires sonores : - 
 Visée : Reflex optique (champ de visée 98 %, grossissement 0,74x, dégagement oculaire 20 mm) 
 Moniteur : LCD TFT 3 pouces/921 000 points 
 Écran LCD de contrôle : Oui 
 Mode LiveView : - 
 Modes d’affichage : Zoom 19x, index (4, 9 ou 25 im.), diaporama, rotation automatique 
 Stockage : CompactFlash I/II et MS Duo 
 Interfaces : High-speed USB, vidéo (PAL/NTSC), HDMI, prise télécommande, prise synchro 
 Configurations utilisateur : 3 
 Touches personnalisables : 1 
 Divers : Dynamic Range Optimizer (optimisation automatique des zones sombres), Eye Start AF 
 Télécommande : I/R fournie, filaire optionnelle 
 Logiciels : Image Data Converter SR, Image Data Light Box, Remote Camera Control 
 Accessoires fournis : Accus et chargeur, bandoulière, câble USB, câble vidéo 
 Alimentation : Accu Info-Lithium 7,2 V 
 Dimensions : 156,3 x 116,9 x 81,9 mm 
 Poids : 850 g (nu)

Dessus du boitier Sony a850

Prix relevé au 11/06/2010 sur Digit-photo (uniquement à titre indicatif) : 1619 €

Le nouveau Sony Alpha 500

# Capteur CMOS Exmor™ 12,3 mégapixels effectifs avec processeur BIONZ pour de superbes images en haute résolution avec un bruit réduit et une vitesse de prise de vue améliorée
# Fonction Quick AF Live View avancée avec détection de phase AF pour une prise de vue réactive en toute liberté et une mise au point précise et rapide, même avec des sujets en mouvement
# La fonction de détection des visages améliore les performances de Quick AF Live View en suivant jusqu'à 8 visages dans la scène et en optimisant l'exposition, la balance des blancs, le flash et d'autres réglages pour des tons de chair naturels
# Le détecteur automatique de sourires prend automatiquement la photo lorsque le sujet sourit : avec paramètres relatifs aux sourires réglables et affichage à l'écran du niveau de sourire
# Prise de vue continue à une vitesse de 5 images/s (viseur) / 4 images/s (Live View)
# Ecran Clear Photo LCD Plus 3" avec angle d'inclinaison de 90°, nouvel affichage graphique et réglage automatique de la luminosité pour une prise de vue en mode Live View intuitive et facilitée, quelle que soit la position
# Vérification manuelle de la mise au point (en mode Live View) pour un réglage pratique et précis de la mise au point et de la composition
# Viseur optique lumineux avec 95 % de couverture pour un cadrage confortable et précis
# La stabilisation de l'image optique SteadyShot INSIDE offre une grande stabilité (2,5 à 4 étapes) avec les montures d'objectif de type a ou Konica Minolta de type A
# Le nouveau mode automatique HDR crée des images avec une gamme extrêmement dynamique en fusionnant automatiquement deux expositions pour capturer des détails dans les zones claires et sombres
# Très haute sensibilité jusqu'à ISO12 800, avec double réduction du bruit pour des images naturelles avec une excellente résolution et des couleurs superbes, même dans des conditions de faible luminosité
# L'optimisateur de plage dynamique analyse l'image en temps réel, en ajustant la luminosité et le contraste pour de magnifiques photos en contre-jour : avec modes automatique et réglable par l'utilisateur sélectionnables
# 6 styles créatifs sélectionnables pour des options de finition d'imagerie polyvalentes, quelle que soit la situation de prise de vue. De plus, elles sont personnalisables pour un plus grand contrôle créatif
# Le bouton de téléobjectif intelligent permet de réaliser instantanément et d'une simple pression un agrandissement 1,4x ou 2x pour rapprocher les sujets éloignés
# La batterie puissante et haute capacité permet de prendre jusqu'à 1 000 clichés entre chaque charge lors de l'utilisation du viseur optique (mesure CIPA)
# Le double système anti-poussière réduit l'accumulation de poussière sur le capteur lors des changements d'objectif
# Sortie HDMI™ pour affichage sur TV HD (câble en option requis). Le mode PhotoTV HD améliore la visualisation des photos sur les téléviseurs BRAVIA compatibles
# BRAVIA Sync permet de contrôler les fonctions de lecture de l'appareil photo à l'aide de la télécommande de votre téléviseur BRAVIA
# Fourni avec les logiciels PC Image Data Converter SR et Image Data Lightbox SR : comprend également le logiciel Picture Motion Browser pour une gestion des images et un partage en ligne facilités

Face arrière du nouveau Sony Alpha 500

Nombre de vues en rafale
JPEG (format d'image M, fine) : 12 images, RAW : 6 images, RAW + JPEG : 3 images
Support d'enregistrement
Memory Stick PRO Duo™, Memory Stick PRO-HG Duo™, carte mémoire SD, carte mémoire SDHC
Format d'enregistrement
Compatible JPEG (DCF ver. 2.0,Exif ver. 2.21, format de base MPF), compatible DPOF, RAW (format Sony ARW 2.1), RAW + JPEG


RAW (pixels)
4 272 x 2 848
Format d'image L - JPEG (pixels)
4 272 x 2 848 (12 M)
Format d'image M (pixels)
3 104 x 2 072 (6,4 M)
Format d'image S (pixels)
2 128 x 1 416 (3 M)

Dessus du Sony Alpha 450

TAMRON 70-300mm 4,0-5,6 LD Di Sony Alpha

L’objectif TAMRON 70-300 mm AF f/4-5.6 Di LD Macro 1:2 est un télézoom compact et léger caractérisé par une excellente qualité d’image tant avec les boîtiers reflex numériques qu‘avec les boîtiers argentiques.
Il permet également de créer des effets spéciaux, comme l'isolement du sujet principal qui se découpera sur arrière-plan superbement flou, ou bien "l'écrasement de la perspective", un effet qui tire le meilleur parti du téléobjectif.
En se positionnant sur le mode macro, on peut s'approcher jusqu'à 95 cm du sujet pour toutes les focales de 180 à 300 mm, ce qui autorise la vraie photo macro. Le système optique intègre une lentille LD (faible dispersion), ce qui produit des images claires et nettes, sans aucune aberration chromatique.

La gamme TAMRON Di
L'appellation est utilisée pour une nouvelle génération d’objectifs particulièrement adaptées aux exigences des reflex numériques.
Les mêmes performances sont cependant atteintes que l'on utilise un tel objectif sur un reflex numérique ou argentique.
Le résultat est une haute résolution alliée à la capacité de correction des points faibles classiques des appareils numériques, telles qu’un manque de luminosité des images au niveau des bords ou encore l’aberration chromatique.
Une attention particulière a été portée au traitement des objectifs de la gamme TAMRON Di afin de minimiser les images fantômes qui apparaissent particulièrement avec les appareils numériques.
La technologie innovante TAMRON Di garantit des photos brillantes et nettes que l’on l’utilise en numérique ou en argentique.

La gamme TAMRON LD
Les objectifs photo de la gamme TAMRON LD intégrent des lentilles à faible dispersion. L'aberration chromatique est en effet une forme de défaut optique qui réduit la netteté d'une image. Les lentille LD (faible dispersion) sont constituées de verres spéciaux caractérisés par un indice de dispersion (qui est la propriété d'un verre de séparer ou de réfracter la lumière blanche dans les 7 couleurs du spectre) extrêmement faible et qui composent réellement les aberrations chromatiques particulièrement gênantes à certaines focales.

TAMRON 70-300 mm AF f/4-5.6 Di LD Macro

Caractéristiques du Tamron 70-300 mm
Garantie 1 an
Groupes - lentilles : 9-13
Angle de champ : 34 - 8
Construction optique : rotation
Lames diaphragme : 9
Ouverture mini : 32
Mise au point mini : 0.95 mm
Grossissement maxi : 1:2
Diamètre filtre : 62 mm
Poids : 435g
Diamètre x longueur : 76.6 mm x 116.5 mm
Ouverture maxi : 4-5.6
Longueur focale : 70–300 mm
Vendu avec pare-soleil.

Prix approximatif à titre indicatif :  154 €

Objectifs Sony Alpha DT 18-70mm F3.5-5.6

Objectifs Sony Alpha DT 18-70mm F3.5-5.6L'objectif à zoom numérique SAL1870 de Sony couvre les angles de champ les plus utilisés, d'un grand angulaire de 27 mm à un téléobjectif moyen de 105 mm (équivalent à 35 mm). Idéal pour vos photos de tous les jours comme pour la saisie d'images de haute qualité, le SAL1870 permet de capter les éléments asphériques et est doté d'une lentille de verre ED (densité extra faible) pour corriger les défauts que causent généralement les objectifs d’un grand angulaire. Offrant une image claire, précise et détaillée, l'objectif à zoom numérique SAL1870 de Sony permet d'atteindre la plus courte distance focale, soit 0,38 m, sur tout l'angle couvert. 

Objectif monté à zoom numérique « DT » 18-70 mm F3,5-5,6 Alpha
11 éléments dans 9 groupes
Angle de champ visuel : 76 - 23º
Ouverture minimale de l'objectif : f/22-36
Distance minimale de mise au point de 0,38 m (1,2 pi)
Agrandissement max. : 0,25x
Taille du filtre : 55 mm
Comprend les protège-objectifs avant et arrière, et un pare-soleil circulaire rigide

Distance focale équivalente au format 35 mm : 27-105 mm
Groupes objectif/éléments : 9/11
Éléments asphériques : 1 (1 surface)
Angle de champ visuel 2 : 76 - 23º
Lames de l'ouverture de l'objectif : 7
Ouverture circulaire
Ouverture min. : 22-36
Mise au point minimale : 0,3 m (1,2 pi)
Agrandissement maximal : 0,25x
Diamètre du filtre : 55 mm
Dimensions (diamètre max. x longueur) : 66 x 77 mm (2 5/8 x 3 1/8 po)

Objectifs Sony Alpha DT 11-18mm f/4.5-5.6

Zoom à très grand angle couvrant l'équivalent de 16,5-27 mm au format 35 mm.
Idéal pour les photographies de paysages tout comme les prises de vue en intérieur .
Format DT compact pour un transport plus aisé. 
Les lentilles asphériques et le verre de précision ED garantissent une clarté exceptionnelle quelle que soit la longueur focale. 
Système de mise au point interne pour une mise au point automatique optimisée.


Prix approximatif, à titre indicatif : 639 €

| PhotoLiens | référencement | abri de piscine | serveur vocal | wawacity | magie blanche | voyance téléphone | voyance gratuite immediate | infoannu | annuaires gratuits |
| annuaire-automatique | meilleursliens | art-annuaire.com | Kevicar | Annuaire gratuit | Annuaire Art | El Annuaire Internet | Reférencement automatique |
| Annuaire belgique | Annuaire gratuit linkbel | liensutiles | annuaires gratuits | P.A.F.R Forum | jboyne photography - Galerie |  Admin


Nombre de pages vues sur le portail

Copyright : J.Boyne Photographie © 2010 - Tous droits réservés ® - Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

referencement gratuit

monmyelome.be

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×