TEST SAMYANG 85MM F/1.4

Samyang, jeune acteur sur le marché des optiques photographique, se lance sur un marché délaissé par les grands constructeurs , les "low cost" pour les appareils modernes. Comment ? Tout simplement en revenant à la base de la photographie et en retirant donc tout le superflu d’un objectif, à savoir l’electronique. Nous avons pu tester un des produits de la marque, le 85mm f/1.4, focale de référence pour les portraitistes.
Sur le marché actuel de l'électronique et du High-Tech, les sociétés sud-coréennes sont réputées pour leurs avancées technologiques et la qualité de leurs produits. Alors, lorsqu'une de celles-ci se lance dans le marché de l'optique « low-cost » pour notre fidèle appareil photo réflex, on est en marge de se poser des questions. Le Samyang 85mm f/1.4 peut même prêter à sourire lorsque le prix affiché est 3 à 4 fois inférieur à la concurrence.

Premiers Contacts

A la vue du Samyang 85mm f/1.4, il est difficile d'imaginer que cet objectif coûte moins de 300€. Sa fabrication est propre et les matériaux utilisés semblent de qualité. Nous ne sommes pas au niveau de la rigueur que peuvent présenter les géants Nikon et Canon, cela dit, et malgré un budget bien différent, l'apparence de cet objectif affiche un certain sérieux.
Pas de bouton AF/MF, normal car nous sommes en présence d'un objectif 100% manuel. A ce titre, on retrouve une bague permettant de régler l'ouverture du diaphragme.

Retour aux sources

Le 85mm apparait comme étant l'optique dédié aux photographes portraitistes. J'organise donc une séance portrait avec un modèle afin de tester cet objectif Samyang.
Une fois sur le terrain, il n'y a plus de doute, le manufacturier sud-coréen n'a mis que l'essentiel dans son optique : une carcasse, des lentilles et un diaphragme. D'ailleurs, ce dernier se règle directement sur l'objectif et non à partir d'une molette du boitier. De ce fait, notre appareil « high-tech » ne connait pas l'ouverture utilisée. Il lui sera donc impossible de nous aider dans l'exposition de notre photo car la cellule ne pourra pas travailler.
A partir de ce constat, chacun peut trouver sa méthode de travail, soit y aller à tâtons et espérer que le modèle soit patient, soit utiliser une cellule de poche qui nécessite un investissement supplémentaire.

Mise au point laborieuse

Travailler le portrait nécessite de grandes ouvertures afin d'avoir des courtes profondeurs de champ. Cela exige une mise au point très précise. Malheureusement, avec les boitiers modernes, il est difficile d'établir une mise au point manuelle exactement là où l'on souhaite car aucun outil n'est présent dans notre appareil pour nous aider à la tâche. Même en appuyant à mi-course sur le déclencheur, les collimateurs ne s'activeront pas s'ils perçoivent que la photo est nette à leur niveau. L'exercice devient encore plus périlleux si nous avons absolument besoin de travailler à pleine ouverture, f/1.4.  L'acquisition d'un stigmomètre à installer au niveau du verre dépoli de votre boitier peut s'avérer d'une bonne utilité.

Et niveau optique ?

Je ne vous cache pas que là, ce fut la bonne surprise. Bien que un tout petit peu mou à pleine ouverture, l'optique rend très bien dès les ouvertures inférieures. On notera aussi qu'aucun vignettage n'est apparent sur le rendu final. Lors du test, les quelques photos prises à f/4 ont été convaincantes grâce à une excellente qualité optique et, à cette ouverture, une mise au point plus aisée de part une plus grande profondeur de champ.

Conclusion

Réduire les couts de la sorte afin de proposer une alternative de grande qualité optique est intéressant sur le marché. Par contre, les boitiers modernes ne sont pas forcément adaptés à cette approche technique de la photographie. Avec ce Samyang 85mm f/1.4, on se retrouve 40 ans en arrière où la cellule de poche était le bon compagnon du photographe et où le stigmomètre qui équipait notre viseur nous permettait d'effectuer une mise au point précise.
Après il est clair que cela n'est pas un défaut de l'objectif car le constructeur annonce la couleur de suite. Par contre, c'est à prendre en compte par rapport à la concurrence qui est certes plus chère mais qui procure plus de confort et de réussite à notre travail.
Maintenant, un photographe amateur qui souhaite faire du portrait sans investir de fortes sommes peut complètement trouver son bonheur dans cet objectif. Par contre, un professionnel, qui a obligation de résultat ne peut pas se permettre d'avoir un matériel qui donne des résultats un peu aléatoire, s'orientera vers une optique plus chère mais qui lui permettra d'assurer ses séances photos.

Sources du test : http://www.reportagesphotos.fr/A1740-samyang-85mm-f-1-4-le-test.html
Voir les photos du test prises avec un objectif Samyang 85mm f/1.4 : http://www.reportagesphotos.fr/G1740-test-samyang-85mm-f-1-4-le-test.html

objectif reflex numérique samyang

| PhotoLiens | référencement | abri de piscine | serveur vocal | wawacity | magie blanche | voyance téléphone | voyance gratuite immediate | infoannu | annuaires gratuits |
| annuaire-automatique | meilleursliens | art-annuaire.com | Kevicar | Annuaire gratuit | Annuaire Art | El Annuaire Internet | Reférencement automatique |
| Annuaire belgique | Annuaire gratuit linkbel | liensutiles | annuaires gratuits | P.A.F.R Forum | jboyne photography - Galerie |  Admin


Nombre de pages vues sur le portail

Copyright : J.Boyne Photographie © 2010 - Tous droits réservés ® - Protected by Copyscape Web Plagiarism Software

referencement gratuit

monmyelome.be

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site